Tunisie : À fond la censure !


Le blog de Omar Khayyam aurait été hacké dernièrement, le site du PDP, lui aussi aurait subi une attaque qui a detruit sa base de données, pour ne citer que ceux-là !

C’est encore pire que la censure !!

En attendant qu’ils s’attaquent à mon blog, je m’adresse aux flicons de l’ATI, je … vous … emmerde !

Publicités

Se voiler la barbe !


À la suite de l’offensive des autorités tunisiennes contre le port du voile, j’ai lu plusieurs articles à ce sujet. Je dirais qu’à part la question de la liberté vestimentaire, ou d’être pour ou contre tout cela, je me demande pourquoi tous les hommes qui écrivent ces articles-là défendent le voile et ne disent presque rien sur la « liberté » de se laisser pousser la barbe ou de porter le « quamis » qui sont aussi visés par la même campagne. Le voile est-il devenu le vêtement préféré des hommes !?

par mkarriz Posté dans Non classé

La nouvelle pièce de Jalila Baccar et Fadhel Jaibi « Corps-otages » (Khamsoun) censurée en Tunisie


Une pièce de théâtre censurée

(OLPEC/IFEX) – Ci-dessous, un communiqué de presse de l’OLPEC daté du 10 octobre 2006 :

La commission d’orientation du ministère de la culture vient de censurer la pièce de théâtre « Corps-otages » (Khamsoun) de Jalila Baccar et Fadhel Jaibi. Après avoir tergiversé durant plus de trois mois, cette commission de censure, qui contrôle la distribution de la production théâtrale dans les salles tunisiennes, a refusé de délivrer le visa à cette pièce. Elle exige que le réalisateur accepte de se conformer à une liste de 100 sujets de censure à appliquer à la pièce s’il désire avoir le visa.

La pièce, qui traite du thème des conflits qui traversent la société tunisienne après cinquante ans d’indépendance (extrémisme religieux, terrorisme, conflits de générations, dérive politique sécuritaire. . . ) n’a pas plu aux autorités. Ils exigent d’éliminer toutes les dates, tous les noms de personnages et de lieux, d’évacuer tous les textes coraniques et d’effacer toute référence à l’histoire du pays. Les Tunisiens seront privés de ce spectacle qui a été cependant présenté en juin 2006 au théâtre de l’Odéon à Paris et connu un grand succès.

En Tunisie, seule le théâtre est soumis à une censure préalable réglementée par un texte légal. Un visa de représentation publique est requis pour toute production. Il est délivré par la commission nationale d’orientation relevant du ministère de la Culture et où siègent des représentants des ministères de l’intérieur, des affaires religieuses et de la culture.

Rappelons que la commission exerce deux niveaux de censure : l’une directe et qui consiste à refuser de délivrer le visa de représentation ; la seconde, à travers une situation de quasi monopole du réseau de distribution. La commission peut s’abstenir d’accorder l’autorisation de distribution dans les salles publiques, même si elle a accordé le visa.

Cette dernière mesure, plus vicieuse, est une forme de condamnation de l’oeuvre à ne pas être représentée, état donné que l’Etat est le principal propriétaire des espaces culturels et par conséquent le principal acheteur de ces productions.

L’OLPEC:
– condamne cette censure caractéristique des Etats totalitaires
– rappelle que la liberté d’expression est un droit fondamental garanti à tous les citoyens par la Constitution ainsi que les instruments internationaux et particulièrement l’Article 19 de la déclaration universelle et du Pacte relatif aux droits civils et politiques
– estime que la création artistique n’a pas à se conformer à des exigences politiques ou religieuses et qu’elle doit pouvoir s’épanouir librement loin de toute tutelle
– exprime son soutien à Jalila Baccar, l’auteur du scenario, et Fadhel Jaibi, le réalisateur, ainsi qu’à toute la troupe Familia.

Pour l’Observatoire
Le Président
Mohamed Talbi

Source IFEX

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter l’OLPEC, courrier électronique: postmaster@observatoire-olpec.org
http://www.observatoire-olpec.org

par mkarriz Posté dans Non classé

« Tunis – Montréal pour 2007 », info ou intox ?


[Le] Directeur adjoint de l’Office national du tourisme tunisien promet une liaison Montréal-Tunis dans un an […] Prévu initialement en 2006, l’exploitation de cette liaison Tunisie canada a été reporté. […] « L’exécution de ce vol reste un objectif que Nouvelair prévoit atteindre sur le moyen terme ce qui donne du répit au personnel pour réaliser une étude plus approfondie sur la faisabilité technique et opérationnelle »

Ça fait au moins 6 ans que j’entends parler de cette « rumeur », chaque année, on dit que c’est cette année mais toujours et encore rien !! En tout cas, rendu là, moi qui préférais un vol direct, je m’en fous !! À moins qu’ils me surprennent, j’utiliserai bien ceux qui ont un meilleur service, c’est quand même à peu près 7 heures de vol ;o) !!

Gangs de rues à Montréal


Depuis quelques jours, voire quelques semaines, On n’arrête pas de parler de gangs de rue; les deux reportages que j’ai vus dernièrement étaient saisissants: l’un sur CBC fait dans les rues de Glasgow en Écosse, l’autre, à Montréal, hier, vendredi 6 octoble, sur les ondes de Radio Canada, à l’émission Zone libre.

Un phénomène qui n’est pas nouveau mais qui dépasse la « simple » délinquence pour devenir du crime organisé. Le pire est que cela attire plusieurs jeunes des écoles secondaires ou encore pire:

« Il y a une autre tendance aussi: on se rend compte que certains jeunes de 5 ans savent déjà à quelles couleurs ils peuvent appartenir », se désole Harry Delva.

Les gangs de rue est un phénomène très inquiétant, cela m’évoque parfaitemet les premières apparitions de la mafia en Amérique du Nord dans les années trente, en particulier à New York. Par ailleurs, on craint déjà une éventuelle réaction de la part des autres groupes forts et renforcés du crime organisé tels que la mafia italienne, les Hells Angels ou autres. J’espère que l’on n’arrive pas là, mais qui sait, dans ces milieux-là, régler des comptes ne se fait pas nécessairement autour d’une tasse de thé !!

par mkarriz Posté dans Non classé