Le régime tunisien veut tuer El-Maoukif !


Selon RSF

Selon les responsables du journal, les saisies seraient liées à la publication d’articles sur des problèmes de société sensibles, tels que la hausse du prix des produits de première nécessité ou encore la distribution d’une huile frelatée. De plus, Rachid Khechana ainsi que Nejib Chebbi, directeur de publication de l’hebdomadaire, sont poursuivis en justice pour “diffamation” par cinq sociétés de commercialisation de marques d’huile. Au total, les plaignants ont requis des dommages et intérêts s’élevant à 500 000 dinars tunisiens (l’équivalent de 274 000 euros). Selon le rédacteur en chef d’Al-Maoukif, une telle condamnation signerait la mort du journal. Rachid Khechana et Nejib Chebbi devront se présenter devant le tribunal le 10 mai prochain.

Après, l’affaire du local que le PDP a gagné, les saisies répétitives, en voilà du nouveau! En effet, le régime ne cesse de nous « impressionner ».

El-maoukif est un journal libre et traite les sujets sensibles que l’on essaie de nous cacher à tout prix. Personnellement, je dénonce fortement cette nouvelle tentative d’asphyxie des voix libres et contestataires en Tunisie.

Vive El-Maoukif!

Je suis avec les « Sudistes » tunisiens


Des hommes et des femmes, des vrai(e)s, qui ne font que protester pacifiquement pour améliorer leurs conditions de vie. Un droit fondamental que la flicaille veut mater, que le gouvernement veut asphyxier, que les médias veulent à tous prix ignorer! J’espère que le gouvernement se réveillera pour écouter le peuple et arrêter de nous prendre pour des cons.

Non! On n’est pas dupes, maintenant, il faut nous écouter!

Je salue le courage des gens du Sud! Une pensée particulière à ces femmes qui y participent (voir la vidéo).

Vive la liberté!