Ma réponse de prof au gouvernement Couillard


Contexte de négociation 2015 où le gouvernement de Couillard, Coiteux et Blais affichent un mépris sans égal envers les enseignants du Québec!

Patron!

cher patron,

tu m’excuseras mon franc-parler,

je suis enseignant et j’aime taquiner

les coquilles vides sur du papier.

 

tu m’as arraché les mots et les soupirs

en colère, j’ai décidé de t’écrire.

je suis irrité par ton discours d’austérité

et subjugué par ta capacité de surdité.

 

tu sais Patron

il ne me reste rien que la classe

qui trépasse sous tes coups de masse.

classe certes publique

que tu malmènes dans des procès iniques.

 

le grand François Rabelais

n’aura jamais vendu l’école à rabais.

mais le François que tu as nommé

s’est départi du projet et a gardé le blé

 

que manigances-tu avec ta clique Patron?

 

je ne suis pas médecin

mais je forme la société de demain.

je suis bien de cette classe

lasse de ton ignorance crasse.

 

tu veux encore l’école publique appauvrir?

donner à tes amis et les pauvres encore dévêtir?

 

d’ou viens-tu Patron? que sais-tu de nous?

et les enfants, les as-tu vus

se démener sans même déjeuner?

 

tu sais Patron?

pour vivre, je ne suis pas un pillard

je n’ai ni million ni milliard

je me bats pour demain, je ne suis pas un couard

on ne m’a pas promis de paradis fiscaux

ni les enveloppes brunes des libéraux.

 

pour tes amis Patron, il n’y a pas d’austérité

vous détruisez l’école et voulez nous bombardier

pourquoi caches-tu ton jeu comme ça?

l’as-tu déjà rédigée ta fameuse loi?

as-tu décidé quand la démocratie tu malmèneras?

de stupeur, je reste coi, te … rends-tu compte Patron?

décide-toi, t’as peur de quoi, sors de ta bulle!

nous, on te quitte Patron, pas de négo à coût nul!

 

Frej Brik

Alliance des profs

FAE